moyenne


moyenne

moyenne [ mwajɛn ] n. f.
XIVe « milieu »; de 1. moyen
1(XVIIe) Valeur unique résultant de plusieurs valeurs et située entre elles. Math. La moyenne proportionnelle ou géométrique m, entre deux quantités a et b, est une quantité telle que a, m et b sont en progression géométrique : m/a = b/m; ab = m2. Moyenne arithmétique de plusieurs nombres, quotient de leur somme par leur nombre. Moyenne harmonique de plusieurs nombres. Statist. Moyenne statistique d'une variable aléatoire, d'un caractère quantitatif, son espérance mathématique. Cour. Calculer la moyenne des températures à Paris au mois d'août. La moyenne d'âge est de vingt ans. Rouler à une moyenne de 70 km/h. Fam. Faire 70, du 70 de moyenne. Absolt Note correspondant à la moitié des points qu'on peut obtenir (5 sur 10, 10 sur 20). Avoir la moyenne à un examen, en maths. Il faut avoir la moyenne à l'écrit pour être admissible. Dr. constit. Moyenne électorale : dans le scrutin de liste, nombre calculé en divisant le nombre de voix par le nombre de sièges obtenus, et servant à l'utilisation des restes. Plus forte moyenne : mode de répartition des sièges, dans le cadre du scrutin de liste avec représentation proportionnelle, accordant aux listes ayant obtenu les plus fortes moyennes, les sièges non attribués au quotient.
Fam. En parlant de ce qui n'est pas mesurable Cela fait une moyenne : cela compense. ⇒ compensation.
(mil. XIXe) EN MOYENNE :en faisant une moyenne; en évaluant approximativement la moyenne. Il travaille en moyenne 8 heures par jour. « On y compte [en Hollande] en moyenne une grande inondation tous les sept ans » (Taine).
2(1580) Type également éloigné des extrêmes, généralement le plus courant. Une intelligence au-dessus de la moyenne. Être dans la moyenne, dans la bonne moyenne. « Vous avez autrement de poigne que la moyenne des patrons » (Romains). plupart (la).

Moyenne quotient de la somme des valeurs d'un caractère quantitatif par l'effectif total.

moyenne
n. f.
d1./d Ce qui tient le milieu entre les extrêmes. être plus riche que la moyenne.
d2./d MATH Moyenne arithmétique de plusieurs valeurs: quotient de la somme de ces valeurs par leur nombre.
Moyenne quadratique de deux nombres positifs: racine carrée de la moyenne arithmétique de leur carré.
Moyenne harmonique de deux nombres: quotient de 2ab par a + b. Les nombres 2 et 8 ont 5 pour moyenne arithmétique, 5,8 pour moyenne quadratique et 3,2 pour moyenne harmonique.
d3./d Nombre de points égal à la moitié de la note maximale. Avoir la moyenne à un devoir.
d4./d En moyenne: selon une moyenne approximative. Cet automobiliste fait en moyenne 20 000 km par an.

⇒MOYENNE, subst. fém.
A.— 1. Norme quantitative, définie comme une grandeur qui est équidistante des grandeurs extrêmes opposées. Une taille au-dessus, au-dessous de la moyenne. [Les vêtements volés] était collants pour celui-ci, flottants pour celui-là, et ne s'ajustaient à personne. Tout filou qui dépassait la moyenne humaine en petitesse ou en grandeur, était mal à l'aise dans les costumes du changeur (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 708).
En partic. Note égale à la moitié de la note maximale qui peut être attribuée à un devoir. Avoir des notes au-dessus, au-dessous de la moyenne; avoir juste, seulement la moyenne. Je ne suis arrivé à la moyenne qu'en anglais, et le français et la version, mon fort, ont attrapé 5 et 8! (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1906, p. 177).
2. Moyenne arithmétique ou cour. moyenne. Valeur qu'aurait chacune des parties d'une somme si, la somme restant égale, toutes les parties étaient égales entre elles. Faire, calculer la moyenne. On obtiendra pour l'ordinaire avec une plus grande précision la valeur d'un angle, en prenant la moyenne arithmétique d'un grand nombre d'observations faites avec un instrument assez imparfait, que si l'on se bornait à une ou deux observations faites avec un instrument même très parfait (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p. 417).
Fréq. Quantité évaluée par unité de temps. Il fallait que la petite goëlette se maintînt dans une moyenne de neuf milles à l'heure (VERNE, Tour monde, 1873, p. 120). Les moyennes journalières laissaient prévoir qu'au 31 ils [les décomptes d'officiers et hommes de troupes tués ou blessés] seraient montés à 2 200 et 90 000 (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 190).
Elliptiquement. Moyenne horaire de vitesse. Les multiples autos et camions aux moyennes supérieures à la sienne (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 159).
En moyenne. En faisant la moyenne. L'année donne en moyenne, à Paris, cent cinquante et un jours de pluie; à Vevey, cinquante-six. Prenez cela comme vous voudrez, et ouvrez votre parapluie (HUGO, Rhin, 1842, p. 412). Chacun de ces individus consomme par jour, en moyenne, douze onces de viande de boucherie (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 274). Si une grande maison de banque a tous les jours, en moyenne, un compte de retour sur une valeur de mille francs, elle touche tous les jours vingt-huit francs par la grâce de Dieu et les constitutions de la banque (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 592).
Rem. LITTRÉ (s.v. moyen) est le premier dict. à enregistrer le sens stat. du mot. ,,En physique, en statistique, etc. Grandeur qui tient le milieu entre des quantités plus grandes et plus petites, de même nature, et qui est une valeur abstraite créée de manière à constituer la résultante unique d'un grand nombre de résultats observés``.
MATHÉMATIQUES
Moyenne géométrique. On appelle moyenne géométrique d'une série de n observations xl, x2..., xn, la racine n ième de leur produit (désignée par la lettre G, selon la norme AFNOR) (OLMI-JULY 1970).
Moyenne pondérée. Moyenne dont les termes sont affectés d'un poids, c'est-à-dire d'un coefficient de pondération (d'apr. OLMI-JULY 1970).
Vieilli. Moyenne proportionnelle (pour l'expr. complète moyenne proportionnelle arithmétique). Prenant une moyenne proportionnelle, et donnant seulement 100 lits à chacun de ces hôpitaux, ou si l'on veut 50 lits pour deux malades, vous verrez que la religion (...) soulage et entretient par jour, depuis plus de mille ans, environ 329 400 hommes (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 574).
Moyenne quadratique. On appelle moyenne quadratique d'une série de n observations xl, x2, ..., xn la racine carrée du quotient de la somme de leur carrés, par leur nombre (désignée par la lettre Q selon la norme AFNOR) (d'apr. OLMI-JULY 1970).
,,Moyenne ou valeur moyenne d'une variable aléatoire. Synonyme de espérance mathématique`` (BOUVIER-GEORGE 1979).
DR. Moyenne de liste. ,,Dans certains systèmes de représentation proportionnelle, nombre obtenu en divisant le total des voix groupées sur tous les colistiers d'une même liste par le nombre de ces colistiers et qui, divisée à son tour par le quotient électoral, donne le nombre de sièges auxquels a droit la liste`` (CAP. 1936).
3. La moyenne de + subst. désignant un ensemble de pers. Le plus grand nombre, à l'exclusion des exceptions, de l'élite. Si j'avais voulu m'appliquer à quelque chose, à je ne sais quoi, j'ai une vague idée que j'y aurais réussi tout aussi bien que la bonne moyenne des gens ordinaires (GOBINEAU, Pléiades, 1874, p. 82). [Des sentiments qui] ne se distinguent des autres que par ce trait, c'est qu'ils sont communs à la grande moyenne des individus de la même société (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 40) :
1. Malgré les immenses sommes dépensées pour l'éducation des enfants et des jeunes gens, il ne semble pas que l'élite intellectuelle soit devenue plus nombreuse. La moyenne est, sans nul doute, plus instruite, plus policée.
CARREL, L'Homme, 1935, p. 22.
B.— Au fig.
1. Position intermédiaire entre deux extrêmes. Synon. juste milieu, compromis, moyen terme (s.v. moyen1). Hélas! il n'existe pas de moyenne entre ces deux termes : un tailleur est ou un ennemi mortel, ou un ami donné par la facture (BALZAC, Goriot, 1835, p. 111). Il y a dans les faits divers des crimes qu'on me fait sauter : ils ne sont pas assez convenables... C'est comme les talents d'agrément qu'on nous permet... Il ne faut pas que ça dépasse une certaine petite moyenne (GONCOURT, R. Mauperin, 1864, p. 6). On reconnaît toujours l'homme de gouvernement, exprimant les moyennes, pour n'être trop loin de personne, et proposant les compromis pour éviter les ruptures (AMIEL, Journal, 1866, p. 537). L'école littéraire d'hier se servait, pour ses romans, des aventures ou vérités exceptionnelles rencontrées dans l'existence; tandis que l'école actuelle, ne se préoccupant que de la vraisemblance, établit une sorte de moyenne des événements ordinaires (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Drame, 1882, p. 820) :
2. Nous vivons ordinairement dans un monde où la juste mesure est obtenue impersonnellement par une moyenne entre les opinions extrêmes et partiales auxquelles sont préposés les individus.
THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p. 206.
Mélange à proportions égales. Jamais enfant ne fut à pareil point la moyenne équilibrée des deux créatures qui l'avaient engendré. Il était un juste milieu entre le paysan Rougon et la fille nerveuse Adélaïde (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p. 48). Elle donnait, du clan, la synthèse et la moyenne. Elle sentait le vieux cuir comme les uns et la poudre de riz comme les autres (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 99).
2. Niveau général moyen. Ces messieurs [de Port-Royal], par leurs méthodes, ont contribué à élever la moyenne du bon sens en France (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 186). S'il y avait moins de mauvaises toiles au salon officiel, la moyenne y était à coup sûr plus banale et plus médiocre (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 134).
[En parlant d'un ensemble de pers.] Je ne puis pas dire que la moyenne des jurés se soit beaucoup élevée à mes yeux (J.-J. AMPÈRE, Corresp., 1856, p. 313). La moyenne de nos étudiants français est archi-médiocre, et fait baisser tout le niveau de nos études (AMIEL, Journal, 1866, p. 434).
Prononc. et Orth. :[]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. Entre 1248 et 1280 « milieu » (Chansons et dits Artésiens, XII, 83 ds T.-L.); en a. et m. fr.; 2. 1580 « ce qui est également distant des extrêmes et correspond au type le plus répandu » taille un peu au dessoubs de la moyenne (MONTAIGNE, Essais, éd. Villey-Saulnier, II, 17); 3. a) 1690 math. moyennes proportionnelles (FUR.); 1828 fig. (DELÉCLUZE, Journal, p. 497 : une moyenne proportionnelle entre la poésie et la machine à vapeur); b) 1841 en moyenne (BALZAC, Corresp., p. 349); c) 1873 « vitesse moyenne » (VERNE, Tour monde, p. 120 : une moyenne de neuf milles à l'heure); d) 1900 « note égale à la moitié des points qu'on peut obtenir » (COLETTE, Cl. école, p. 234). Fém. subst. de moyen1. Fréq. abs. littér. :1 494. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 561, b) 1 841; XXe s. : a) 1 809, b) 2 093.

moyenne [mwajɛn] n. f.
ÉTYM. 1580; moienne « milieu », v. 1360; de 1. moyen.
1 Ce qui tient le milieu; type généralement le plus courant, éloigné des extrêmes. || La moyenne des hommes (→ Fascination, cit. 7). || Une intelligence, une habileté au-dessus de la moyenne. || Être dans la moyenne, dans la bonne moyenne. || La moyenne en tout est signe de médiocrité (→ Haïssable, cit. 6).
1 Or je suis d'une taille un peu au-dessous de la moyenne. Ce défaut n'a pas seulement de la laideur, mais encore de l'incommodité (…)
Montaigne, Essais, II, XVII.
2 Tout filou qui dépassait la moyenne humaine en petitesse ou en grandeur était mal à l'aise dans les costumes du Changeur.
Hugo, les Misérables, V, IX, IV.
3 Après avoir cherché le type devant représenter la bonne moyenne des intelligences publiques pour cette grande épreuve, mon choix s'est arrêté… sur mon « pipelet » (…)
Villiers de L'Isle-Adam, Contes cruels, Deux augures.
4 Vous avez autrement de poigne que la moyenne des patrons de grandes maisons (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVII, p. 273.
2 (XVIIe). Valeur unique abstraite résultant de plusieurs valeurs et située entre elles. Sc. (Math.). || Moyenne arithmétique de plusieurs nombres, quotient de leur somme par le nombre de termes qu'elle comprend. || La moyenne de a, b, c, est , la moyenne de 4 et 10 est 7.Moyennes géométriques de n nombres réels positifs, racine n-ième positive de leur produit. || La moyenne géométrique ou proportionnelle m de deux nombres a et b « est une quantité telle que a, m, et b sont en progression géométrique : m/a = b/m, ab = m2 » (Uvarov).Moyenne harmonique de plusieurs nombres (non nuls).Moyenne quadratique de n nombres, racine carrée du quotient par n de la somme de leurs carrés.
Statist. || Moyenne (ou valeur moyenne) d'une variable aléatoire, son espérance mathématique. || Moyenne statistique d'un caractère quantitatif, moyenne arithmétique des valeurs (distinctes ou non), prises par ce caractère sur un échantillon donné d'individus. || En général, la moyenne est différente de la médiane. || La moyenne permet de simplifier le grand nombre des faits individuels (cit. 1). || Moyenne pondérée.
Cour. || Calculer la moyenne des températures à Paris au mois d'août (cf. Température moyenne). || Une moyenne inférieure à 20°. || Moyenne des prix, des vitesses… || Rouler à une moyenne de 70 km/h.L'emploi absolu, au sens de « vitesse moyenne (en automobile) », est très courant. || Faire 70, du 70 de moyenne.Moyenne des notes scolaires. || Moyennes mensuelles, trimestrielles, annuelles.Absolt et spécialt. || Avoir la moyenne, la moitié des points qu'on peut obtenir (5 sur 10, 10 sur 20…).Dr. constit. || Moyenne électorale : dans le scrutin de liste, nombre calculé en divisant le nombre de voix par le nombre de sièges obtenus, et servant à l'utilisation des restes (système de la plus forte moyenne). || Plus forte moyenne : mode de répartition des sièges, dans le cadre du scrutin de liste avec représentation proportionnelle, accordant aux listes ayant obtenu les plus fortes moyennes, les sièges non attribués au quotient.
5 Cette part est variable : elle peut, selon les maisons, aller de 30 à 50%. Adoptons une moyenne et disons 40%.
G. Duhamel, Manuel du protestataire, X.
6 Pierre raconta son voyage, quatre-vingts de moyenne, sandwichs à Tours et à Poitiers, crevaison à Barbezieux, une circulation folle, des touristes à la queue leu leu (…)
M. Aymé, Travelingue, p. 213.
7 (…) hors de la banlieue, il respirait un bon air de vacances et de campagne, constamment perverti d'ailleurs par les multiples autos et camions aux moyennes supérieures à la sienne, et ils étaient nombreux.
R. Queneau, Pierrot mon ami, p. 132.
Fam. En parlant de ce qui n'est pas mesurable. || Cela fait une moyenne. Compensation.
3 (Mil. XIXe). || En moyenne : en faisant une moyenne; en évaluant approximativement la moyenne. || Ses gains sont inégaux, il se fait en moyenne tant par an (cf. Bon an, mal an). || Il travaille en moyenne 8 heures par jour (→ L'un dans l'autre). || Une année sur deux, en moyenne (→ Athénien, cit. 2, Fustel de Coulanges). || On compte en moyenne une inondation (cit. 2, Taine) tous les sept ans en Hollande.
Math. || Convergence en moyenne d'une suite ou d'une série.
HOM. Fém. de moyen; formes du v. moyenner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Moyenne — Moyenne, eine Art Geschütz, s.d. 1) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • moyenné — moyenné, ée (mo iè né, née) part. passé de moyenner. Une réconciliation moyennée par des amis communs …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • moyenné — Moyenné, [moyenn]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • moyenne — variant of moyen n.2 …   Useful english dictionary

  • Moyenne — Pour les articles homonymes, voir Valeur moyenne. La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu auraient chacun des membres de l ensemble s ils étaient tous… …   Wikipédia en Français

  • Moyenne — Vorlage:Infobox Insel/Wartung/Höhe fehlt Île Moyenne Luftansicht der Insel Moyenne. Gewässer Indischer Ozean …   Deutsch Wikipedia

  • MOYENNE — n. f. Grandeur tenant le milieu entre plusieurs autres que l’on rapproche. Prendre la moyenne. Faire une moyenne. La moyenne des décès et des naissances. En moyenne. être dans la moyenne, se dit d’une Personne qui, dans ses qualités physiques ou… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Moyenne —          AMIEL (Henri Frédéric)     Bio express : Écrivain suisse d expression française (1821 1881)     «Toute fiction s expie, et la démocratie repose sur cette fiction légale que la majorité a non seulement la force mais la raison, qu elle… …   Dictionnaire des citations politiques

  • moyenne — vidutinė vertė statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. average; average value; mean value vok. Durchschnitt, m; Mittelwert, m rus. среднее значение, n pranc. moyenne, f; valeur moyenne, f …   Automatikos terminų žodynas

  • moyenne — vidurkis statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Dydžio verčių suma, padalyta iš verčių skaičiaus. atitikmenys: angl. average; average value; mean; mean value vok. Mittel, n; Mittelwert, m rus. среднее, n; среднее значение, n… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.